Le retour de l’amande en Provence

Le Roy René, un acteur engagé de la filière Amande en Provence

A l’occasion des premières floraisons des amandiers, la Confiserie du Roy René dévoile un nouveau parcours au sein des Jardins du Roy René qui entourent la Fabrique et le Musée du Calisson. Ce nouveau sentier pédagogique illustre ainsi l’engagement du Roy René dans le plan de relance de l’Amande en Provence.

A la recherche de l’excellence en Provence

Depuis sa création en 1920, le Roy René s’attache à respecter une fabrication artisanale et à utiliser des ingrédients nobles pour l’ensemble de ses recettes d’exception. Melons confits à Apt, miel de Lavande et toutes Fleurs de Provence IGP… la Confiserie recherche chez des fournisseurs régionaux ses principales matières premières et aimerait pouvoir faire de même avec les Amandes de Provence. Le Roy René construit et entretient des relations durables avec ses partenaires et développe ainsi l’économie et l’emploi de la région Sud.

L’amande, star incontestée des ateliers du Roy René

Pour confectionner ses célèbres nougats et calissons, la Confiserie du Roy René travaille exclusivement des amandes de Méditerranée et notamment de Provence, plus savoureuses et plus fines. Puisque la production locale est aujourd’hui insuffisante pour couvrir l’ensemble de ses besoins (200 tonnes par an), le Roy René a inscrit le développement de la filière amande de Provence au premierrang de ses priorités.

À l’initiative d’Olivier Baussan qui a racheté l’entreprise en 2014, un certain nombre d’acteurs, producteurs et transformateurs, se sont réunis pour réfléchir à la réimplantation de cette culture en grande partie disparue des paysages provençaux. Cette action s’est notamment traduite par la création du Syndicat des Producteurs d’Amandes de Provence en 2016 (dont le Roy René est membre actif en tant que transformateur) qui soutient un projet de relance de l’amande. Plus de 500 hectares ont déjà été plantés depuis 2016 dans la région Sud, et d’ici 2021 environ 840 hectares supplémentaires devraient être plantés sur la France entière. Ainsi la production des amandons devrait tripler, passant de 550 tonnes en 2019 à un objectif de 1676 tonnes en 2023.

Le saviez-vous ?
L’amande est le fruit de l’amandier, mais lorsque on lui ôte sa coque on l’appelle alors amandon.


Structurer la filière et regrouper l’ensemble des professionnels du secteur était parmi les objectifs principaux de la création en 2018 de France Amande, l’association interprofessionnelle dans laquelle le Roy René est également membre du conseil d’administration et soutien actif. La Confiserie souhaite ainsi redynamiser la production d’amandes en Provence en incitant les cultivateurs à planter de nouveaux hectares d’amandiers, puis instaurer une relation de confiance en s’engageant sur des achats pluriannuels et des débouchés pérennes.

Les Jardins du Roy René, entre transmission et préservation

Ouvert depuis bientôt 5 ans, le Musée du Calisson est complété par un projet paysager et éducatif étendu sur 3 hectares autour de la Fabrique : les jardins du Roy René. Composé d’une amanderaie de production et d’un verger patrimonial, cet ensemble a une vocation pédagogique pour sensibiliser touristes et locaux à la préservation de l’environnement et de la biodiversité.

A l’occasion de son 100ème anniversaire, un nouveau sentier ludique et pédagogique sur la filière « amande » est proposé aux visiteurs au sein des Jardins du Roy René. Au milieu des traditionnelles plantes aromatiques et médicinales des jardins méditerranéens (sauge, thym, romarin, lavande…) il présente 19 variétés d’amandiers différentes, exclusivement françaises.